Célébration de rentrée scolaire

Comme chaque année, tous les enfants de l’école se mettent en route vers l’église pour vivre une célébration qui nous rassemblera tous autour d’un même thème. Cette année, nous avions choisi la confiance. Autour du texte de la Cananéenne, nous suivons Jésus pour, à notre tour, oser faire confiance. Nous sommes sortis de là, heureux de ce moment vécu et gonflés d’espérance. Voici quelques-unes de nos interventions. Nous vous les partageons.

Bonne découverte !
Céré1

Chant d’entrée : Ose de Yannick Noah

Presque rien, juste à part
Et venir plus près
D’autres liens d’autres voix
Au moins essayer
L’étincelle qu’on reçoit
Au premier regard
L’étincelle vient de toi
S’envole au hasard
Et peut tout changer

Refrain :

Alors… Ose, (ose) ose (Oooose)
Redonne à ta vie
Sa vraie valeur
Ose, ose
Redonne à ce monde
Toutes ses couleurs.

Presque rien, un silence
Qu’il faut écouter
Un chemin, une chance
Qu’on peut partager
Pas de doute, pas de peur
Tu peux avancer
Fais ta route
Il est l’heure
Tu dois essayer
Tu dois tout changer

Refrain :

Alors… Ose, (ose) ose (Oooose)
Redonne à ta vie
Sa vraie valeur
Ose, ose
Redonne à ce monde
Toutes ses couleurs.
Presque rien, une route, tu peux avancer
Presque rien, un regard, tu peux essayer
Tu peux tout changer

2ème année : Qui est Jésus pour nous ?

2ème et 3ème maternelles : La confiance en soi

Monsieur Jonathan avait réalisé un circuit de psychomotricité où chacun a dû persévérer pour oser aller plus loin. On peut demander de l’aide des autres aussi.

  • Lilly : J’avais peur de marcher alors je me suis mise à 4 pattes.Céré12
  • Aurélien : Mr Jonathan m’a donné la main pour monter sur le plinth.
  • Enzo : Mr Jonathan était près de moi quand je marchais sur le banc.
    Céré13
  • Hayden : J’ai sauté de moins haut car j’avais peur.
    Céré14
  • Nous avons aussi réalisé en classe des défis.

Pour les moyens, nous devions remettre une poésie dans l’ordre.
Pour les grands, il fallait:
– rechercher tous les prénoms des copains de la classe dans une grille.
– retrouver dans une grille tous les « 1 2 3 »
– remettre toutes les phrases de la comptine dans l’ordre

Évangile de la Cananéenne : scène jouée par les 3èmes années

Actualisation de la Cananéenne : présentée par les classes de 1ère année

– Regardez, Jésus quitte son pays !
– Il va chez les étrangers.
– Eh, vous avez vu la femme qui vient vers lui !
– Elle ose lui parler. Qu’est-ce qu’elle dit ?
– Elle demande de l’aide.
– Sa fille n’est pas bien dans son cœur. Elle aimerait bien que Jésus la guérisse.
– Mais Jésus ne dit rien, c’est curieux. Pourquoi ne veut-il pas l’aider ?
– Les disciples lui demandent aussi pourquoi !
– Jésus est étonné. Il croit qu’il ne peut guérir que les gens de son pays.
– Oh, vous avez vu ! La femme se prosterne. Elle le supplie. Elle est courageuse. Elle insiste.
– Elle dit à Jésus que cela n’a pas d’importance, qu’il peut guérir toutes les personnes du monde entier.
-Jésus n’en revient pas. Elle est formidable cette femme. Il a compris qu’il pouvait guérir tout le monde.
– Alors Jésus guérit la fille de la Cananéenne.

Chant d’intention : Entends-tu le cri des hommes
Entends-tu le cri des hommes ?
Entends-tu le cri du ciel ?
Entends-tu le cri de la terre ?

Et moi, comme la Cananéenne, qu’oserais-je demander à Jésus ? Présentation par la 5ème année

Comme la fille de la Cananéenne, il nous arrive aussi d’avoir l’esprit tourmenté : nous sommes tristes, nous sommes inquiets, nous sommes découragés parce que nous avons des soucis ou des défauts.

Sur ces petits papiers noirs sont notés nos soucis et nos défauts. Seigneur, en les plaçant dans cette boite, nous te les confions pour que tu nous aides aussi à guérir. Nous avons confiance en toi.

Ces 10 papiers représentent les soucis des enfants des 10 autres classes. Seigneur, nous te les confions également pour que tu veilles aussi sur tous les autres enfants de l’école.

Prière sur la confiance : présentée par la 4ème année

Seigneur, comme la Cananéenne, guide notre confiance. Aide-nous à lire à travers les autres afin de voir si on peut faire confiance. Si c’est le cas, merci Seigneur de m’éclairer, de m’aider. Parfois, je fais des bêtises, petites ou grandes. Parfois, je suis même le champion de la bêtise. Mais toi qui me connais par cœur et qui crois en moi, aide-moi à garder la confiance en moi et je ferai de grands exploits.

Chant de sortie : Ne rentrez pas chez vous comme avant

Refrain :
Ne rentrez pas chez vous comme avant,
Ne vivez pas chez vous comme avant
Changez vos cœurs, chassez vos peurs,
Vivez en homme nouveau
  1. A quoi bon les mots si l’on ne s’entend pas ?
    A quoi bon les phrases si l’on ne s’écoute pas ?
    A quoi bon la joie si l’on ne partage pas ?
    A quoi bon la vie si l’on n’aime pas ?
  1. Pourquoi une chanson si l’on ne chante pas ?
    Pourquoi l’espérance si l’on ne croit pas ?
    Pourquoi l’amitié si l’on n’accueille pas ?
    Pourquoi dire l’amour si l’on n’agit pas ?
  1. Je vais repartir et je veux te prier
    Je vais repartir et je veux t’écouter
    Je vais repartir et je veux te chanter
    Je vais repartir et je veux t’annoncer.

Portrait chinois sur Jésus : présenté par la 6ème année

Benjamin : Si Jésus était une habitation, il serait une maison pour ceux qui n’ont pas de toit.

Simon : Si Jésus était une plante, il serait un tournesol car même dans les moments les plus durs, il nous guidera vers la lumière.

Ophélie : Si Jésus était un monument, il serait la croix car il est mort dessus alors c’est le symbole de Jésus.

Gauthier : Si Jésus était un animal, il serait un chien pour aider les personnes aveugles.

Arthur : Si Jésus était un monument, il serait la statue de la liberté car il représente la liberté dans notre monde.

François : Si Jésus était un lieu, il serait un cimetière pour se rappeler des morts.

Benjamin : Si Jésus était une habitation, il serait une maison de repos car il pourrait aider les pauvres et les malades.

Thibaud : Si Jésus était un personnage célèbre, il serait Nelson Mandela car il défend les droits des gens.

Jesse : Si Jésus était un monument, il serait une église pour que tout le monde prie avec lui.

Valentin : Si Jésus était une plante, il serait un chrysanthème pour mettre sur les tombes et pour se rappeler des personnes décédées.

Alix : Si Jésus était une boisson, il serait du coca car ça aide à se sentir mieux quand on est malade ou pas bien.

Julien : Si Jésus était une boisson, il serait du vin car ça rappelle la dernière scène quand il donne du vin aux apôtres et dit que c’est son sang.

Pol : Si Jésus était un animal, il serait un tigre, car comme lui, il a défendu les autres jusqu’à la mort.

Terry : Si Jésus était un lieu, il serait la Samarie pour aider les moins aimés.

Arno : Si Jésus était un animal, il serait une girafe car il est grand.

Bastien : Si Jésus était une habitation il serait une auberge car il accueille tous les habitants sans maison.

Chloé : Si Jésus était un moyen de locomotion, il serait un avion car il irait chercher les gens pauvres pour les accueillir.

Célia : Si Jésus était un lieu, il serait un hôpital pour s’occuper des malades et des blessés.

Marine : Si Jésus était une qualité, il serait le partage car partager c’est un moyen de se faire des amis.

Hugo : Si Jésus était une boisson, il serait de l’eau parce que l’eau est bonne pour la santé et est sainte.

Laly : Si Jésus était une qualité, il serait le pardon car il pardonne nos péchés.

Gaëtan : Si Jésus était une boisson, il serait du multifruit car il donne beaucoup d’énergie quand on en a besoin.

Emilien : Si Jésus était une qualité, il serait la gentillesse car il a toujours été sage et juste envers les hommes.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *